A propos…

lepithec-2013-web
Crédit photo : Julien Paquin. DR.

Qui est Lepithec ?

Pour Sylvain, tout a débuté dans ses jeunes années. Il lit les classiques du genre (Tintin, Astérix, Spirou et Gaston en tête), et se rend régulièrement au festival de la BD d’Angoulême avec ses parents. Naturellement, la BD démange ses jeunes doigts et à l’âge de onze ans, il rejoint l’atelier Bidibull de Saint-Benoit, près de Poitiers : « Je pratiquais la BD chez moi, tout seul. Là, j’ai pu apprendre avec des professeurs. » Il restera à Bidibull pendant ses années de collège et de lycée. En 1997, par l’intermédiaire d’un intervenant de l’atelier, Emmanuel Reuzé, il fait la rencontre d’un certain Nicolas Rouhaud, alias Messina en tant que scénariste. L’histoire s’arrête là, pour le moment.

Après un bac littéraire, Sylvain prend la direction de l’Ecole Supérieure de l’Image de Poitiers, avec apprentissage des différentes techniques du dessin animé. « Je continuais à fréquenter Bidibull, mais cette fois en tant qu’intervenant ». En 2005, Sylvain et cinq autres auteurs de BD amateurs poitevins lancent l’association Babylon Studio : deux fanzines Mad Hatter sortent.

Finalement Sylvain est rattrapé par son passé. En 2006, Emmanuel Reuzé lui parle de nouveau du scénariste Nicolas Rouhaud. Il a dans ses cartons un certain José Lapin. « Nous allons mettre deux ans pour sortir le premier tome », raconte Lepithec, aujourd’hui à Paris. Le premier album, Une carotte pour deux, sort en 2008 aux Editions Emmanuel Proust. Avec la coloriste lyonnaise Xaël, les deux poitevins ont donné une seconde vie à José Lapin en 2011 (tome 2 : La chasse au dahu).

L’aventure poitevine de la BD ne devrait pas s’arrêter là. Un album de planches de la série de gags Peter & Sally, née à Babylon Studio, devrait voir le jour en 2012 aux Editions Sarbacane.

Samy Magnant

(article paru dans le journal Centre Presse, le 20 juillet 2011)


 

 

Laisser un commentaire

For spam filtering purposes, please copy the number 2522 to the field below: