Pour en savoir plus…

Je suis né en l’an de grâce 1982, l’année de la sortie de E.T. au cinéma.

Comme beaucoup d’enfants de ma génération, je me suis nourri dès ma plus tendre enfance de séries animées japonaises et françaises (Les Merveilleuses Cités d’Or, Ulysse 31, Conan le fils du futur, Les Chevaliers du Zodiaque, etc), et de bandes dessinées franco-belges, affinant petit à petit mon goût pour les histoires en images. Fils unique, j’ai aussi pris goût à la lecture grâce à ma mère, qui m’a permis de me constituer une belle bibliothèque de romans et de livres illustrés. J’ai commencé à élaborer des bandes dessinées tout seul vers l’âge de 8 ans, avant d’intégrer un atelier de BD sur la région de Poitiers en 1994, atelier dont je fut l’un des animateurs huit ans plus tard. Entre 1995 et 1999, je participe chaque année au concours de la BD scolaire du Festival d’Angoulême.

Après un bac littéraire au Lycée du Futuroscope, où je m’intéresse à la création de sites web et à l’histoire de l’art tout en persévérant dans la BD sur les encouragements de mon « prof d’arpé » Denis Fontaine, j’intègre l’Ecole Supérieure de l’Image de Poitiers en 2000. Un cursus artistique classique (dessin, peinture, sculpture, histoire de l’art) qui se mêle à la photo, la gravure, la vidéo, l’animation 2D et 3D… J’en sors en juin 2004 avec un Diplôme National d’Arts Plastiques (option Communication), et avec une mention spéciale pour la réalisation de mon film d’animation de fin d’études, ayant pour sujet Galilée. Formé au dessin animé, j’hésite un moment à travailler dans ce domaine, mais je préfère d’abord tenter ma chance dans la BD.

Avec quelques amis de Poitiers, je crée en 2005 le collectif Babylon Studio à Poitiers, dont le but est la création d’un fanzine de BD. Faute de trouver un local en guise d’atelier, nous travaillons dans notre appartement pictavien : l’émulation collective donne naissance au fanzine Mad Hatter (deux volumes parus en 2007 et 2008).

C’est aussi à cette période (en 2006) que mon ex prof de BD Emmanuel Reuzé, lui-même auteur, me parle du scénariste Messina qui a dans ses cartons une série de bande dessinée pour enfants intitulée José Lapin. Aspirant dessinateur dans le genre de la BD jeunesse et animalière, je saute sur l’occasion : le scénario me plaît et le courant passe bien avec Messina et avec l’éditeur Emmanuel Proust. Deux albums sortent en 2008 et en 2011.

Entre temps, je quitte Poitiers et m’installe à Paris. Mais je n’oublie pas mes amis poitevins de Babylon Studio : avec Clément Bacaria, nous créons un petit livre pour enfants, Rébus le hérisson, puis la série Eoz qui est publiée sur un blog entre 2009 et 2010. L’année suivante, nous proposons également à des éditeurs notre série Peter et Sally, née en noir & blanc dans notre fanzine Mad Hatter. Les éditions Sarbacane se montrent enthousiastes à l’idée de publier les gags en couleurs : deux albums sortent en 2012 et 2013.

Depuis, je travaille sur un projet de bande dessinée plutôt ado/adulte, tout en envisageant avec Messina de nouvelles histoires pour la série jeunesse José Lapin.

Laisser un commentaire

For spam filtering purposes, please copy the number 8086 to the field below: